L'otite chronique

L'otite chronique se définit par un processus inflammatoire durant au moins six semaines.

Plusieurs paramètres entrent dans cette définition:

  • Un mécanisme d’œdème de la muqueuse (tissu) qui tapisse les cavités de l'oreille moyenne et surtout la caisse de tympan, reliées au rhinopharynx (arrière-nez) par la trompe d'Eustache.

 

  • Un mécanisme de sécrétions de cette même muqueuse. Ces sécrétions varient dans leur aspect, depuis des sécrétions fluides, quasi_aqueuses jusque-aux sécrétions visqueuses, collantes et dans leur coloration, de la translucidité jusqu'à une teinte jaune d'or (la coloration est synonyme d'infection).

 

Deux type d'otites chroniques peuvent se rencontrer: à tympan fermé et à tympan ouvert.

Dans le premier cas, le tympan est intègre. L'espace en dedans de lui (la caisse du tympan) est donc rempli d'une sécrétion empêchant la vibration tympanique et le libre jeu de transmission de la chaîne des osselets (marteau, enclume, étrier). Une surdité de transmission s'installe. L'exemple le plus classique est l'otite séreuse de l'enfant dans les suites d'otites moyennes répétitives.

Dans le deuxième cas, pour diverses raisons, le tympan se perfore et ne se ferme plus. L'oreille moyenne est donc ouverte vers l'extérieur, provoquant parfois un écoulement par le conduit auditif externe (CAE).  Une surdité de transmission s'installe également. Dans tous les cas, une surveillance rapprochée doit être de mise et un traitement approprié est proposé par le médecin spécialiste ORL.

 

Pour aller plus loin:

L'otite aiguë: Les signes de l'otite aigue

L'anatomie générale d'une oreille: L'Anatomie générale d'une oreille