Oreille et traumatismes sonores: les dégâts sont-ils irréversibles ?

L’oreille est un organe sensoriel fragile. Certains bruits intenses peuvent entraîner des lésions de gravité variable, mais dont certaines ne guériront pas. Il convient donc de connaître les circonstances à risque, de les éviter si cela est possible et de savoir repérer les signes évoquant une souffrance de l’oreille afin de réagir au plus vite.

 

Les circonstances du traumatisme auditif

Elles sont de trois types:

  • Involontaires: explosion d’un engin quelconque
  • Volontaires et aléatoires: exposition à une musique forte
  • Volontaires et obligatoires: dans le cadre d’une activité bruyante

 

  1. Le traumatisme sonore accidentel Prévisible - en temps de guerre - ou non - déflagration d’un engin explosif inopiné, feu d’artifice,  pétards ou explosion accidentelle dans le cadre d’un milieu professionnel particulier (usine AZF à Toulouse) - le traumatisme sonore intense et brutal peut déterminer des lésions majeures.

 

  1. Le traumatisme sonore aléatoire mais «volontaire». Les lieux publics de diffusion musicale peuvent représenter un authentique danger. Une distinction doit être faite entre un milieu fermé (discothèque, salle de concert) et un milieu ouvert (concert en plein air). Dans le premier cas, un phénomène physique de résonance et de réverbération sonores amplifie le risque, alors que dans le second cas, une dilution de l’intensité sonore se fait naturellement et diminue ce risque, sauf bien sûr si l’individu reste plusieurs heures au pied des colonnes d’enceintes! L’utilisation personnelle d’un appareil d’écoute musicale – casque audio, baladeurs de type I-POD ou MP3 – représente également un risque auditif dès lors que l’auditeur ne respecte pas certaines règles de sécurité: intensité raisonnable, durée d’écoute limitée à moins d’une heure à la suite et pas plus de quatre heures par jour.

 

  1. Le traumatisme sonore volontaire et obligatoire. Dans le cadre de l’exercice professionnel, certaines circonstances sont dangereuses pour l’audition: usage de machines-outils bruyantes, milieux industriels très sonores, lieux de réunion publique sonores – cantines, magasins, etc…

 

Afin d’échapper à toutes ces menaces sensorielles, il convient d’adopter des mesures de protection de l’oreille…

 

 

Pour aller plus loin:

Consultez la "Pyramide des sons"

Consultez "La protection contre les traumatismes sonores"

Consultez "Les 10 commandements pour une écoute musicale sans risques"